Foto's

Photographer's Note

La forêt de Fontainebleau occupe une place très particulière dans l'histoire de l'art. L’attachement des artistes pour Fontainebleau commence avec la création du prix de Rome du paysage historique, en 1816. La généralisation de la peinture en tube permet aux peintres de s'exercer en plein air. Proche de la capitale, le site accueille de nombreux artistes grâce à l'auberge du père Ganne à Barbizon, qui héberge les peintres pour un prix modeste.

Camille Corot est l’un des tous premiers peintres à s’installer à Fontainebleau. Il se détourne du paysage mythologique ou historique en vogue à l’époque pour se concentrer sur la nature et en faire son thème principal. En multipliant les plans en fond de toile, il crée un effet de perspective aérienne et confère une nouvelle dimension à la représentation des paysages. Inspirés par ses œuvres, d’autres artistes viennent puiser leur inspiration à Fontainebleau. Théodore Rousseau, Jean-François Millet, Dupré, Daubigny, Troyon et Diaz de la Peña forment ainsi une nouvelle génération de paysagistes. Ils sillonnent la forêt et la peignent du plus petit détail jusqu’aux grands panoramas.

Dans les années 1860, Renoir, Sisley et Monet élaborent leurs premières toiles impressionnistes dans la forêt de Fontainebleau. Claude Monet y exécute "Le Déjeuner sur l’herbe" (à ne pas confondre avec le tableau de Manet portant le même titre et qui avait fait scandale en 1863 car l'on y voyait une femme nue assise dans l'herbe à côté d'hommes habillés). Fontainebleau représente alors un passage obligé pour tout peintre européen. Cette renommée internationale perdure d'ailleurs jusqu’au XXe siècle, notamment avec la venue de Redon, Seurat, Derain et Picasso.

De la peinture classique jusqu'à l'art moderne en passant par l'impressionisme et le pointillisme, la forêt de Fontainebleau s'est prêtée à tous les genres. Vastes clairières parsemées de rochers aux formes étranges, larges étendues sablonneuses ombragées de pins et de bouleaux... à chaque pas, le paysage évolue, excitant l'imaginaire des artistes. Du choas originel jusqu'à la savane, en passant par les Alpes ou la Provence, la forêt de Fontainebleau inspire les représentations les plus variées.

--> Idée week-end
Si vous êtes à Paris ce week-end, le musée d'Orsay propose jusqu'au 13 mai 2007 une balade picturale au cœur de la forêt la plus visitée de France. "La forêt de Fontainebleau : un atelier grandeur nature" présente environ 150 toiles, dessins, photographies et films inspirés de ce site exceptionnel.
A travers les représentations de la forêt de Fontainebleau, le musée d'Orsay retrace l'histoire de l'art du XIXe et XXe siècles. Une exposition atypique et d'actualité, qui s'inscrire parfaitement dans le cadre des festivités "2007, année de la forêt".

Photo Information
Viewed: 3255
Points: 82
Discussions
  • None
Additional Photos by Xavier D'ABRIGEON (xavshot) Gold Star Critiquer/Gold Star Workshop Editor/Gold Note Writer [C: 5626 W: 110 N: 13354] (69835)
View More Pictures
explore TREKEARTH